Histoire

Une aventure de 700 000 années

Belle-île en Mer : Histoire


Il est difficile de dater exactement depuis quelle époque les hommes habitent Belle-Ile. Ere précambrienne, ère primaire, ère secondaire, ère quaternaire ; Voilà plus de cinq milliards d’années que les continents et les océans se disputent l’espace à la surface de notre planète.

Au quaternaire (- 2 millions à – 7 000 ans), les variations climatiques provoquent de considérables fluctuations au niveau de la mer. A plusieurs reprises, Belle-Ile se trouve isolée, puis rattachée au continent.

Le paléolithique [âge de la pierre taillée] (- 700 000 à – 10 000 ans)
– 700 000 ans : Attestation de présence humaine en Armorique grâce à la présence d’outils primitifs grossièrement taillés dans des galets, du grès et des quartzites retrouvés dans des carrières de la moyenne vallée de la Vilaine.
– 300 000 ans : Date des plus anciens habitats répertoriés en Bretagne et apparition des premiers bifaces que l’on retrouve sur tout le pourtour des côtes bretonnes. Des traces de séjour des hommes préhistoriques ont été datées d’environ 300 000 ans dans la région de Quiberon.

Dans les îles du sud de l’Armorique, la présence de l’homme (Homo Sapiens) est attestée par la découverte de quelques outils de l’époque du paléolithique moyen (- 100 000 à – 40 000 ans). Il s’agit de nombreux éclats de silex, grattoirs, pointes de flèches, haches polies, pierres taillées, galets éclatés, bifaces et restes de poterie, témoins d’habitat trouvés à Belle-Ile. Ces outils de silex (inexistant sur l’île) attestent de la présence de l’homme à une époque où l’île était reliée au continent. Il est daté entre 100 000 et 75 000 ans. C’est l’époque du Néandertal.

A cette époque, le climat est très froid. Les pôles Nord et Sud ont fixé d’énormes quantités d’eau, avec pour conséquence, une baisse importante du niveau des océans : moins de 100 mètres par rapport au niveau actuel. Belle-Ile n’est donc pas encore une île.

Avec le réchauffement du climat et la fonte des glaciers, la montée des eaux sépare une nouvelle fois Belle-Ile du continent et les habitants de cette époque en deviennent les premiers insulaires.

Progressivement la mer s’immisce entre Belle-Ile et le continent vers -7000.

A l’époque celte, Belle île est la plus grande des îles de l’archipel du Morbihan où vivent les Vénètes, peuple navigateur. L’île est dévastée par les Vikings au 9ème siècle puis reconstruite par les moines Bénédictins qui divisent l’île en 4 paroisses.

L’île est régulièrement prise d’assaut au cours des siècles car sa situation géographique est stratégique par rapport au continent pour se ravitailler en eau potable. C’est pourquoi Vauban fait construire au 17ème siècle une aiguade au pied de la citadelle de Palais pour le stockage d’eau potable. Les fortifications sont régulièrement modernisées jusqu’en 1870.

Coté économie, Belle Ile compte 10 sardineries en 1855 avec une population croissante jusqu’à 10 000 habitants fin 19ème siècle avant de décliner. Le tourisme prend le pas sur l’agriculture et la pêche dès la fin du 19ème siècle pour devenir aujourd’hui l’activité majeure de l’île.

Veuillez patienter

Veuillez patienter